TEMPS PASCAL

SAINT JOUR DE PAQUES

 

SAINT JOUR de PÂQUES

Un tombeau vide, des linges pliés et un jardin ...

Qui est-il ton Dieu ? 

En ce jour où nous fêtons le cœur de la foi Chrétienne, Christ est ressuscité alléluia, bien des questions peuvent nous assaillir : mais qu'est-ce que cela veut dire « ressusciter d'entre les morts » ? 

Bien sûr nous nous appuyons sur les récits des femmes, des apôtres, qui nous relatent la découverte du tombeau vide, les apparitions à quelques-uns. 

Le signe donné est l'absence de signe, le tombeau est vide, les linges pliés .... Mais le vrai signe est la paix intérieure qui gagne les disciples.

Prenons les disciples d'Emmaüs qui nous ressemblent tant : ils avaient mis tant d'espoir en ce Jésus, et voilà qu'il est mort en croix... les récits des femmes ont bien atteint leurs oreilles mais rien ne change.... Puis reprenant le chemin de la vie après ces heures bien intenses, ils rentrent chez eux, le vague à l'âme en bandoulière.... Et sur le chemin un homme qui s’approche, et parle avec eux... Ils lui racontent alors leurs espoirs déçus, l'attente de leur cœur.... Peu à peu, sans le savoir, les tombeaux de leurs cœurs s'ouvrent à la lumière... Il faudra la nuit tombante et le geste du partage du pain pour qu'ils Le reconnaissent : leurs cœurs brûlants au carrefour des Écritures sont maintenant rassurés.

À nous aussi, aucun signe spécial n'est donné, sauf les récits des jours que nous venons de vivre, et le pain de l'Eucharistie, « en mémoire de Lui », mais en nous quelque chose bouge à la mesure du vide laissé… Une flamme vacillante se redresse, un mot fait écho, un brin de joie apparait au coin des lèvres : nous n'avons pas d'apparition mais nos tombeaux intérieurs se fissurent et Celui qui ne cesse de frapper à la porte de nos cœurs entre peu à peu… Laissons-Le entrer et faire de nous sa demeure ... jusqu'au jour du face à face après notre passage, notre Pâque, mais déjà elle est commencé...

 Bonne fête à tous

 p Marc Antoine Marie †

 

 

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

"Le Christ est ressuscite des morts" Pascha 2010

M'aimes tu ?

« M’aimes-tu plus que ceux-ci ? »

Étrange question que Jésus pose là à Pierre, pourquoi chercher un amour de préférence, Jésus cherche t-il à distinguer ses disciples ?

Surtout que cela est bien mal choisi par rapport à Pierre qui l’a renié 3 fois.

Et Jésus insiste en répétant 3 fois la question ; la réponse de Pierre « tu sais bien que je t’aime » est suivie à chaque fois par la mission de pasteur donnée à Pierre.

Mais pourquoi cette répétition ? Pour effacer le triple reniement ? Peut-être ?

A y regarder de plus près Pierre n’entend pas bien la question de Jésus : Jésus ne parle par de n’importe quel amour mais de l’agape, de cet amour qui ne fait que donner, de se donner entièrement.

Le terme utilisé par Pierre est celui de la « philia » un amour qui est partage, qui prend et donne.

Finalement Jésus à la troisième fois se met au niveau de Pierre…à notre niveau à nous ;

Le Seigneur nous interpelle aussi, comme Pierre, aimons-nous le Seigneur, et de quel type d’amour ?

L’amour ne se mesure pas, il est don mais bien souvent notre affection, même pour Dieu, est bien sujette à quelque marchandage, histoire de « gagner son ciel »...

Les saints, qui sont des amoureux, nous montrent un tout autre chemin, celui de l’amour inconditionnel, « j’aime pour aimer et basta ».

Jésus attend de nous, avec une patience toute amoureuse et donc infinie, que nous aimions sans retour, jusqu’à épuisement peut-être.

Cela dépasse de beaucoup nos catégories humaines où nous mettons vite une mesure au don, dès que celui-ci entame notre précieuse liberté…et pourtant ce que Jésus nous entraine à faire à sa suite, c’est à aimer sans relâche, nos ennemis en particulier.

Au lieu de gesticuler contre le monde, si nous l’aimions pour de bon en tenant le rôle de veilleurs, de celui qui accepte même d’être trainé dans la boue...à l’instar du Seigneur.

Peu à peu Pierre va donner sa vie pour le Seigneur, et il laissera sa liberté en les mains des autres…

Le temps de notre vie sur terre n’a qu’une utilité : aimer toujours plus en nous libérant de nous-mêmes… Dans les petites ou grandes choses de nos existences... Il est toujours temps d’aimer, de se donner...

Et si nous commencions aujourd’hui ?

+ Marc Antoine Marie

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

Aimer, c'est tout donner

JESUS BON BERGER

JESUS Berger de nos Ames

Nous connaissons tous le refrain du psaume 22 « le Seigneur est mon berger, rien ne saurait manquer là où il me conduit ».

Mais appliquons nous ces paroles ?

Le berger est celui qui conduit, qui mène les brebis vers les verts pâturages, et nous nous n’aimons pas être pris pour des brebis, encore moins des moutons… Alors notre moi humain fait tout pour se distinguer, se révolter contre le chemin à suivre…

Pire parfois nous nous fabriquons des chemins sensés nous mener vers le Paradis…, et les plus dangereux sont peut-être les plus pieux…

C’est le Seigneur qui conduit, c’est Lui qui nous mène, alors arrêtons de vivre pour Dieu et vivons de Dieu ; Il y a nuance et peut-être même le salut ou la solitude en bout de chemin.

Notre vie doit-être fondée sur le Christ, sur Sa Parole qui nous révèle le Père.

Nous ne pouvons y accéder que sous la motion de l’Esprit, Esprit que nous avons reçu le jour de notre baptême et qui ne cesse de nous sanctifier.

Le Temps Pascal est propice à une redécouverte de nos vies dans la docilité à l’Esprit.

Les apparitions du Ressuscité sont pour nous à méditer car elles révèlent toutes que le Seigneur se fait présent sans que de suite Il soit reconnu… Mais c’est la présence de l’Esprit qui dans les tâches quotidiennes des apôtres : la pêche, le repas dans la chambre haute, le chemin d’Emmaüs, fait découvrir Celui qui marche à nos côtés…

N’attendons pas des lendemains, c’est aujourd’hui qu’Il se manifeste à nos cœurs, car Il frappe à la porte des cœurs sous les apparences les plus anodines de nos rencontres, de nos occupations… Mais aurons-nous le cœur assez brûlant pour Le reconnaître ?

Les apôtres ne sont pas restés au Cénacle, ils sont sortis, ils ont retrouvé le contact avec les autres et ils ne sont pas restés entre eux... Le danger de notre vie de croyant est de rester entre nous, de préférence de mêmes sensibilités liturgiques afin de vivre bien au chaud…, à ce rythme-là Paul n’aurait pas évangélisé et Pierre n’aurait pas donné sa vie et il serait resté sur son lac…

Les chrétiens, les catholiques doivent sortir de l’entre soi pour partager les peines, les joies, les doutes de tous…, et ce n’est pas en battant le pavé entre nous contre d’autres que nous approfondissons notre foi, notre confiance.

Car quel manque de foi en Dieu Lui qui conduit le monde, même à travers les chemins tordus…

Alors arrêtons de parler de Dieu et de vivre pour Lui mais plutôt imitons le Fils qui n’a pas craint l’abaissement et l’esclavage de la chair et du monde pour Le sauver.

Si nous ne prenons le même chemin il est à craindre que notre salut ne soit limité qu’à notre vision partielle alors que le catholique doit être universel…

+Marc Antoine Marie 


 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

Glorious J'attendrai

PRENDRE MARIE CHEZ SOI

Avec Marie, vivre au souffle de l’Esprit

Avec le temps proche de l’ascension, nous nous approchons du temps où les apôtres vont faire l’expérience de la Pentecôtes avec l’Esprit soufflant sur eux en les envoyant dans toutes les nations annoncer la Bonne Nouvelle.

Mais ces temps avant l’ascension sont une occasion pour être attentif à la demande du Seigneur d’attendre l’Esprit qui nous fera rappeler tout ce qu’Il a dit et surtout qui nous donnera force et audace pour vivre en chrétien.

Afin de nous préparer à cela il est bon de prendre Marie dans notre vie afin que, par Elle, arrive l’Esprit.

En effet Marie est bien Celle qui a vécu entièrement sous le souffle de l’Esprit, Esprit qui a fait d’Elle sa demeure depuis le jour de l’annonciation… pour cela Marie est bien l’épouse de l’Esprit Saint.

Vivre le Mystère Pascal c’est vivre la Pâques du Seigneur, Son passage dans nos vies et nous à Sa suite, passage de la mort à la vie, de l’enfermement à la liberté, du vieil homme à l’homme nouveau.

Depuis le jour de notre Baptême où nous sommes renaît d’eau et d’Esprit, depuis ce jour en devenant fils de Dieu nous sommes aussi devenus fils de Marie, d’autant plus que Jésus Lui-Même nous a confié à cette bonne Mère comme son trésor le plus cher.

Nous devons prendre Marie chez nous à l’instar de Jean qui nous représente tous.

En ce jour, nous fêtons aussi un grand chantre de Marie, St Louis Marie Grignion de Montfort, qui fin XVIIe, début XVIIIe, nous a livré un étonnant trésor par ses écrits et sa prédication, par sa vie même en se faisant l’esclave de Marie.

Le moi de Mai approchant il est bon de reprendre soit le « Secret de Marie » soit le « traité de la vraie dévotion » afin de bien ancrer notre vie en Marie et de vivre notre vie d’union au Christ, en Marie, par Marie, avec Marie.

Attention bien des critiques peuvent s’élever, déjà faites au temps du Saint, autour d’un aspect que certains considèreront comme trop dévotionnel ou marial voir « Mariolatrique »…

En fait dévotion n’est pas le terme qui convient quand on lit les écrits du Saint, dévotion qui est en fait l’équivalent de Consécration.

Il ne s’agit pas de faire des choses, des exercices, mêmes pieux, mais de vivre avec Marie.

Si la piété Mariale a été si mal vue durant les années dernières, c’est peut-être qu’à la fois elle a misée sur une excessive sensiblerie ou affectivité, piété féminine disent certains, et qu’elle consiste à faire des choses au lieu de les vivre.

La lecture du Secret de Marie répond aux attaques en fondant théologiquement la vie Mariale, mais aussi en montrant bien qu’il ne s’agit en fait que la vie du Baptême mise en pratique.

En effet Marie, La première a vécu Le Mystère du Fils : Son incarnation par Son « Fiat », Sa vie cachée, Son enseignement et Sa croix jusqu’à Son entrée dans la gloire.

Mais Marie est Celle qui est constamment sous La motion de l’Esprit, de l’Annonciation à Son Assomption.

Enfin Marie n’a été que relative au Père, Fille d’Israël ne cessant de rendre gloire à Dieu de Son Magnificat à Son Stabat.

Vivre notre baptême est chose difficile tant l’esprit du monde, la peur, le repli sur soi nous « collent » à la vie.

Alors si nous prenions vraiment Marie dans nos vies, si nous nous soumettions entièrement à Elle afin de vivre de l’Esprit … voilà un bon programme pour un temps de Mai, pour une Pentecôte qui durera toute notre vie ?

L’enseignement et la prière de St Louis Marie nous aideront profondément et surement.

N’hésitons pas à garder cela dans notre cœur, à crier vers Elle, Elle criera pour nous « Jésus » ainsi se réalisera la vision finale de l’Apocalypse où l’épouse et l’Esprit ne cesse de crier « viens, Maranatha, Seigneur Jésus. »

Ad Jesus per Mariam …

P Marc Antoine Marie †

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

Je te choisis Marie - Consécration à Marie - Thomas Pouzin - Groupe GLORIOUS.

VIENS ESPRIT SAINT

Viens Esprit Saint, Toi dont Jésus a promis la venue.

Viens Toi, Le Consolateur, viens consoler notre humanité flétrie par le péché et la souffrance.

Viens Toi, Feu brûlant allumer en nos cœurs la folle envie de chanter au monde La Bonne Nouvelle.

Viens Toi, qui nous fais rappeler toutes choses venant du Père, viens faire chanter nos vies aux harmonies de Dieu.

Viens Toi, qui habite en nous, plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes, viens nous révéler la beauté de notre vocation, celle d’être enfants chéris du Père.

Viens souffle de Dieu faire vibrer nos vies sclérosées par les habitudes et les peurs.

Viens Langue Divine parler en nous le langage de Dieu pour que la terre entière connaisse l’Amour du Père

Viens Toi, que nos cœurs, nos âmes et nos corps désirent afin que lèvent en nous les Semences Divines déposées au jour du Baptême.

Viens, à la prière de Marie, remplir notre être et rends-nous docile à faire la volonté du Père comme Elle, Ton Épouse inépousée.

Viens Toi, qui crie en mon cœur en des gémissements inexprimables, et qui me fais adorer le Père.

Viens Saint Esprit embrasse l’Église de Ton Feu pour que de partout jaillissent les langues de feu et que retentissent l’Alléluia triomphale des amis de Dieu.

Viens vivre en moi pour que je sois tout livré à annoncer Jésus mon unique amour ;

Viens ne tarde pas, hâte le temps des noces.

† P Marc-Antoine-Marie 

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

Veni Sancte Spiritus

PENTECOTES

ESPRIT SAINT Quel est Ton Nom ?

Qui es-tu Esprit Saint, Toi qui es venu faire de mon âme Ta demeure depuis le jour de mon baptême ?

Tu es Souffle, Souffle de vie ; comme l’air qui remplit mes poumons et me permet de vivre Tu remplis ma vie pour qu’elle respire La Vie Divine.

Viens en moi car j’ai bien besoin de bon air, d’oxygène pour ne pas vivre chétivement, comme un asthmatique spirituel, à bout de souffle au moindre effort ; car il me faut Ta force pour vivre de grand air et non en vase clos.

Tu es aussi Vent, Vent qui rafraîchit mes sécheresses, Vent qui me pousse à agir et à gonfler les voiles de ma vie pour avancer au large et ne pas rester enfermé en moi-même.

Viens me pousser plus loin, toujours plus haut, pour que je ne me contente pas d’une petite vie mais que j’aspire à devenir Saint comme Tu le veux.

Tu es encore source d’Eau vive, Eau claire qui parcourt les vallées de mon cœur, Eau qui sourde depuis le Côté de mon Seigneur, Eau qui me lave de mes souillures, Eau qui me désaltère de ma soif de Dieu.

Viens humidifier mon cœur sec pour qu’il produise quelques fruits de Charité.

On Te nomme aussi Feu, Feu brûlant qui anéantit mes scories et mes péchés, mais encore Feu qui me réchauffe le cœur quand je me sens seul et glacé.

Viens alors me donner Ta douce chaleur pour que je ne meure pas de froid, paralysé par mes péchés qui m’empêchent de me livrer tout à Toi, engourdi par la paresse qui me fige dans mes vieilles habitudes.

Bien sûr Tu es aussi Lumière, qui éclaire la route, qui donne un sens à la vie absurde.

Viens éclairer mon intelligence opaque, Viens illuminer mon chemin pour que je ne me fasse pas surprendre par les mensonges, Toi Esprit de Vérité.

Tu es aussi Langue, Langue de feu ; car Tu me brûles pour que la Parole soit annoncée.

Viens en moi car Toi seul me pousses à parler du Seigneur, Toi seul sais me dire les mots de Dieu.

Enfin Tu es Onction, Tu es L’Huile bienfaisante qui vient dégripper mes gestes endoloris, Tu es L’Huile qui adoucit mes douleurs, Tu es aussi L’Huile qui me fortifie pour que l’ennemi glisse sur moi et ne prenne pas prise.

Viens en moi pour de Ton baume embrasser mes raideurs, mes abîmes d’intolérance ou de fermeture.

Viens Esprit Saint, Amour du Père et du Fils, Viens en moi pour que je devienne tout brûlant de Toi.

Et pour que Tu surgisses en moi, je demande à Marie, Ton épouse sainte, Elle, que tu couvris de Ton ombre, d’appeler sur moi, sur le monde, sur l’église, Ta venue vivifiante.

Viens inventer, habiter nos cœurs, nos âmes, nos intelligences et aussi notre corps pour qu’aujourd’hui soit jour de création comme au temps où Tu planais sur les Eaux.

Viens inventer en nous des espaces nouveaux pour savoir annoncer à tous, par toute notre vie, au travers de nos peines, de nos joies, de nos labeurs et fatigues et même de nos doutes, qu’en Jésus nous avons la Parole du Père qui nous conduit au bonheur.

Viens étancher notre soif de ce bonheur que nous cherchons dans les ténèbres de nos limites mais dont nous avons le goût perdu depuis l’Éden.

Viens frayer en nous des chemins d’abandon à l’Action du Père au lieu de nous cabrer sur nos certitudes. Toi qui assainis toute chose, car Tu sors du cœur transpercé, Viens assainir nos vies de nos volontés de puissance, de connaissance, de pouvoir. Viens nous apprendre l’abandon de l’enfant entre les mains de Sa maman, Marie, que nous sachions lâcher prise pour que Tu puisses en nous grandir sans mesure.

Viens, ô Esprit Saint, adoucir nos peurs, nos angoisses par Ta Douce Présence qui invite à la Confiance, jour après jour.

Entraine-nous à aimer sans limites, à l’exemple de Jésus, et viens nous unir à Lui pour préparer le face à face tant attendu où pris dans La Lumière inaccessible nous serons tout transfigurés par L’Adorable Trinité.

Viens ne tarde pas.

† P. Marc Antoine Marie

 
Paramètres
 
Paramètres
 
Paramètres
§
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
-
=
Backspace
 
Tab
q
w
e
r
t
y
u
i
o
p
[
]
 
Return
 
 
capslock
a
s
d
f
g
h
j
k
l
;
'
\
 
shift
`
z
x
c
v
b
n
m
,
.
/
shift
 
 
English
 
 
alt
 
alt
 
 
Paramètres

Esprit de Sainteté

Date de dernière mise à jour : 17/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site