MISERICORDE

               Je suis la Miséricorde Infinie… Infinie !... Tu entends ! Si ton cœur limitait sa confiance qu'il me ferait souffrir !...

Tu as des misères de fragilité… Et Moi, J'ai des Plaies d'Amour pour les effacer…

Dans la mer de ma Miséricorde, plus grande que le monde, jette tes pécheurs et tes péchés…

Je suis plein de pitié, tout est tendre en Moi !...

Et tu le sais, ma Compassion de Sauveur est aussi méconnue que mon Amour…

J'ai toujours besoin de pardonner et l'on Me croit toujours prêt à punir !...

M'aurais-tu cent fois refusé un service, cent fois mendié, n'est-ce pas que tu reviendrais à mon Cœur, avec plus de confiance,

la centième fois, que la première ?... Car Je Me suis révélé, tu M'as pris, tu Me connais…

Ma Miséricorde, mais elle est inlassable !...

 Et elle est incomparable pour les « Petits » qui ne savent plus donner que de l'amour à l'amour.
Dis… Ecris… (Troisième petite retraite, 2ème jour), Carmel de Gravigny, Eure, 1944 (3ème édition Résiac, 1981).
                                                 

Date de dernière mise à jour : 07/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site