4° PETITE RETRAITE

1° jour

 Premier  Jour

Mon « pauvre Petit rien », viens confiance avec tes années d'amour et de misère, te mettre dans Mes Mains débordantes de grâces et de pardons...

Viens sans t'arrêter à un fil de toi-même...

Viens attirée par la faim d'amour qui te dévore...

Ouvre ton obscurité à ma Lumière, Je viens faire du nouveau pour avoir plus d'amour...

Mes Mains se lèvent pour te bénir et te défendre...

Elles s'ouvrent pour te combler et te manier au gré de mes désirs...

Elles se tendent, pour te mendier l'amour sans mélange qui n'a pas de mesure...

Baise-les...

Prends-les pour monter sans arrêt le haut de la colline où demain tu Me rencontreras.  

      

Le Seigneur nous appelle , ne nous arrêtons pas à nos imperfections et même à notre péché ; offrons lui tout cela . 

 

 

Je viens vers Toi

2° jour

Mon « pauvre Petit rien », viens en confiance déposer à mes pieds empourprés de mon Sang Rédempteur les faiblesses et les fragilités de tes année d’Épouse...

Laisse-les écraser les « restes » qu'Il te laisse pour t'exercer en l'Amour, t’humilier en ton cœur...

Prends-Moi pour n'être pas en retard des œuvres de ta vie.

Avec moi un « petit » n'arrive jamais en retard…

Marche sur les cailloux et les épines c'est ton chemin du ciel !

Mets tes pieds dans la trace de Mes pas, et juste à l'heure de l'amour tu Me rencontreras.

(A la mort tu seras arrivée à ton degré de perfection).   

 

Seigneur accepte ma vie , et quand les épines sont trop dures et les cailloux trop coupants viens me prendre entre tes bras ; accorde moi assez de force pour faire chaque jour le pas que tu me demandes , rien qu'un pas à la fois . 

 

 

Psaume 1 : Heureux l'homme

3° jour

Réponds à l'Infini besoin de ma Miséricorde, « pauvre petit misère » enrichie de mon Cœur...

Viens toute entière dans Mes Plaies ruisselantes, effacer les macules de tes années d’Épouse...

Aie confiance, Je paie tes dettes avec Mes  gouttes de sang et Mes battements de Cœur…

Enveloppe ta misère de Mes Divins Mérites, et ne quitte jamais ce chaud « manteau d'amour. »  

 

la confiance , voila bien ce que le Seigneur cherche en nous . avoir confiance , faire confiance c'est s'abandonner entre les mains du Père , c'est l'autre nom de l'amour .

entre tes mains

4° jour

Lève haut les yeux de l’âme, mon enfant bien-aimée...

Vois  le Divin Amour faire ses plus tendres signes, pour que son « pauvre petit » vienne plein de confiance se jeter dans ses bras...

Viens il pressera sur son Cœur ta pure misère aimante pour contenter son besoin de Sauveur...

Viens Le décharger des Miséricordes qui l'oppressent …

Viens songer à sa « Grande Douleur » que l'on ne console pas...

On refuse, on hésite, on choisit, on ne s’interroge pas.

Prouve-Moi que tu M'aimes avec ma preuve d'amour (sa mort sur la croix)...

Que ta retraite ne soit pas une étude, mais une fusion de cœur.      

 

Seigneur , je lève les yeux vers Toi , rien de ma vie ne T'échappe . Ouvre mon coeur et mes lèvres afin que je laisse déborder en moi Ta Miséricorde qui frappe à la porte de mon âme. Viens  faire de moi Ta demeure . 

Jésus (Communauté de l'Emmanuel)

5° jour

Je suis l’Époux fidèle si épris de ton âme qu'Il l'a épousée en un amour de privilèges touchants.

Tu les garderas mon « Enfant bien-aimée » dans l'intimité de mon Cœur qui se livre au tien...

Son Amour est ta demeure ; sa souffrance, ton Calvaire ; sa Volonté, ton pain ; sa Sainteté, celle de ton cœur...

Vis de mon cœur meurs en mon cœur...

Je te renouvelle les dons qu'Il t'a faits : Sa Croix pour t'immoler, Son Hostie, pour te cacher ; ta Règle pour t'aider ; Je suis content d'être ton Jésus, ton Époux, ton Hostie.  

 

Rien ne nous peut nous séparer de l'amour du Christ , rien ne peut nous détacher de Lui car sur la croix Il a cloué nos impasses , nos péchés , nos blessures ; Rien ne peut empêcher Sa Miséricordre de nous rejoindre à la seule condition que nous Lui offrions la porte de nos coeurs . Viens Seigneur faire chez moi Ta demeure . 

Taizé Song - Mon âme se repose

6° jour

Viens mon « pauvre Petit » sous les regards de l'Amour, ton « Invisible » toujours présent...

Mon regard et mon Cœur, c'est tout ce qu'Il te faut avec Ma Prédilection et Ma Miséricorde...

J'ai regardé avec mes yeux de Père tous les instants de tes années d'Épouse emportés par l'Amour dans l'abîme de mon Cœur...

Et je regarde encore avec une infinie Tendresse ce que tu fais pour Moi, ce qui se passe en toi...

Je te comprends si bien, tu le sais bien ?...

Donne-Moi de purs regards.

Regarde-Moi toujours pour ne te voir jamais...

Regarde-Moi bien au fond de Mon Cœur, avec tes yeux de « petit » qui ne voient que l'amour.

Tu sauras mieux combien Je T’aime,

Combien Je suis touché de ta confiance,

Combien Je te remercie de ton total abandon. 

 

s'abandonner , voila bien la chose la plus difficile pour l'homme ; pourtant comme  nous nous extasions sur l'enfant qui s'endort dans les bras de sa mère .....et nous  , adultes , en grandissant nous nous crispons sur nous mêmes , sur notre image , et mêmes nos péchés ..... lâcher prise , tout remettre entre les mains du Père ; il faut bien tout une vie pour qu'un jour nous puissions dire notre " nunc dimittis" .... Pas à pas , jour après jour , apprenons à vivre sans les petites roues de nos certitudes pour aller au grand vent de Dieu ....et si je commençais aujourd'hui ....

Taizé - Misericordias Domini

7° jour

Ouvre-Moi mon « Épouse »,

Les demeures de ton âme...

L’abîme de ton néant...

Le secret tabernacle de ton cœur consacré...

Je viens avec Ma Sainteté et Mes trésors de grâces,

M'établir à ta place et cacher ta misère au profond de Mon Cœur...

L'un dans l'autre, nous vivrons l'Un de l'autre, l'Un pour l'autre en grande intimité...

Veux-tu bien aujourd'hui, après plusieurs années de mystérieuses épreuves et de preuves d’union, t’unir à la Trinité Sainte, par de nouveaux liens d'union faits avec notre Amour passé dans le tien ?

Ces trois liens sont Nous-mêmes, Dieu Père, Fils et Saint-Esprit, qui voulons t'enlacer dans une Infinie tendresse, jusqu'au jour sans déclin de ton éternité.

Vis dans le Père, la Sainteté du Fils par l’Esprit-Saint.

 

Depuis le jour de notre baptême  nous sommes les Temples de Dieu et nous ne le vivons pas .  Si nous prenions le temps de regarder en nous , non la façade qui se dégrade avec le temps , mais le coeur , le centre , là  où murmure encore nos cris d'enfants ....la source est encore là .... prenons le temps du silence pour La retrouver ... cette eau vive qui murmure en nous  dans l'éclat clair de son éternelle jeunesse , laissons nous emporter par elle  " Viens vers le Père " .

JESUS, REMEMBER ME

8° jour

   Huitième Jour

Entends-tu  la douce voix de ton Divin Père « heureuse enfant » qu'Il a prise en ses bras ?

Viens au sein de la Divinité même parfaire ta vie de ressemblance...

Je suis le Bon Maître qui enseigne aux « Petits » les secrets de l'Amour...

Avant que vienne pour toi l'heure des dernières épreuves (mort, etc... )

Je te conduis au Père « pour te faire adorer »...

Dans Mes cinq Plaies glorieuses, Source de Lumière, viens vivifier les clartés de ta foi pour croire, comme tu n'as jamais cru, en Ma prédilection et aux opérations de Ma Miséricorde.  

 

Demandons au Seigneur d'avoir l'humilité de venir à Lui et de nous jetter dans ses bras . Demandons l'esprit d'adoration .

Glorious - Prince Humilié - "La passion du Christ"

9° jour

    Neuvième Jour

Réponds au tendre appel se ton « Souverain Prêtre »

« pauvre petite » hostie de l'Amour trois fois Saint.

Viens humblement t'offrir à la consécration nouvelle qui lui donnera une « hostie de louange »  pour Le bénir de ses touchants bienfaits...

Cachée dans le Père pour n'être plus du monde...

Immolée avec le Fils pour le salut du  monde...

Exposée en l'Amour pour se donner au monde...

Multiplie tes abaissements, afin qu'Il puisse multiplier ses « hosties » car chaque fois que tu t'abaisses pour  Lui comme sa Mère. En toi Il descend !

 

Si nous offrions un temps d'adoration devant le Seigneur présent dans l'hostie ? 

laissons son regard se poser sur nous pour qu'Il nous transforme en Lui 

 

Tantum Ergo Sacramentum EUCHARISTIC BENEDICITON

10° jour

Dixième Jour

Mon « pauvre Petit  rien »!

Mon Cœur Divin dévoré par  les flammes, Me pesse de venir dans le ciel de ton âme y allumer le « feu nouveau » qui doit te consumer...

Ton renouvellement est un jour de Pentecôte où tout se renouvelle, où tout est éclairé...

Tu es prise et reprise tu n'es plus à toi-même et tu n'es plus la même ?

Tu es à l'Amour qui vient de te marquer en Lui d'un autre sceau divin...

Avec Marie ta Mère, entre résolument dans la carrière où près d'Elle tu continueras à t'immoler pour Moi !

Dans la Paix, le recueillement, l'adoration, et l'amour...

Monte, monte vers l'Eternel Amour et ne redescends plus. 

 

pour finir notre retraite demandons avec Marie que l'Esprit soit notre vie et que nous nous laissions conduire par Lui 

Hildegard of Bingen, Spiritus Sanctus

Date de dernière mise à jour : 07/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site