TROISIEME PETITE RETRAITE

1° jour

ce texte est tiré des " Dis  , Ecris , de Sr Marie Angélique MILLET, éditions Résiac

merci à Melle Marie Dupond  pour la mise en page , un bel apostolat .          

 

Premier Jour : Viens M'aimer

Je suis l'Amour incommensurable...

Ma « pauvre petit hostie » Je t'aime !...

Combien te l'ai-je dit de fois ?... Je t'aime !

Et tu sais combien plus que mille autres...

Est-ce qu’aujourd’hui Je ne te le prouve pas encore ?... Je t'aime !

Mais à t'en faire mourir, si tu le connaissais sur terre, comme bientôt tu le sauras au ciel...

J'ai du cœur  à en mourir, si déjà Je n'étais mort d'amour pour toi !...

Tu as tant besoin que Je t’aime : tu es seule, petite et pauvre…

Et j’ai tant besoin que tu M'aimes : Je suis méconnu, déçu, abandonné…

Viens donc Me redire ton amour, J'aime les « redites d'amour ». Viens à mon Cœur...

Je vais te fournir des occasions de te remplir d'amour.

Si tu prends chaque jour tout ce que je t'enverrai, tu me donneras chaque jour, l'amour que Je voudrai.  

 

 

Devant l'amour du Seigneur nous ne pouvons redire que la parole de Pierre

" Tu sais bien Seigneur que je T'aime"

redisons Lui un acte d'amour 

Seigneur Toi qui m'aime de toute éternité , je désire T'aimer avec toutes mes forces , et si parfois je préfére en regardant les créatures fait Seigneur que je trouve en elles comment T'aimer encore plus car tout est pur pour les purs .

 

le seigneur t aime

2° JOUR

   Deuxième Jour : Viens te confier

Je suis la Miséricorde Infinie...

Infini !... Tu entends ?

Si ton cœur limitait sa confiance qu'il me ferait souffrir !...

Tu as des misères de  fragilité...

Et Moi, J'ai des Plaies d'Amour  pour les effacer...

Dans la mer de ma Miséricorde, plus grande que le monde, jette tes pécheurs et tes péchés...

Je suis plein de pitié, tout est tendre en Moi !...

Et tu le sais, ma Compassion de Sauveur est aussi méconnue que mon Amour…

J’ai toujours besoin de pardonner et l'on Me croit toujours prêt à punir !...

M'aurais-tu cent fois refusé un service, cent fois mendié, n'est-ce pas que tu reviendrais à mon Cœur, avec plus de confiance, la centième fois, que la première ?...

Car Je Me suis révélé, tu M'as pris, tu Me connais...

Ma Miséricorde, mais elle est inlassable !...

Et elle est incomparable pour les « petits » qui ne savent plus donner que de l'amour à l'amour.

     

Rien ne peut nous séparer de l'Amour du Seigneur , aucun péché ne peut Le rebuter si nous revenons vers Lui . Alors revenons au Coeur débordant du Seigneur et confions Lui nos péchés , nos infidélités , nos difficultés à aimer . 

Si la mesure de l'amour c'est d'aimer sans mesure , la façon d'y arriver est de nous jetter sans cesse dans les bras du Père des Miséricordes . 

 

 

moi si j'avais commis.

3° JOUR

 Troisième Jour : Viens t'abandonner

Je suis la Divine Sagesse.

Oui, viens, mon épouse bien-aimée t'abandonner au Divin Jésus qui t'a donne Son Cœur...

A la tendre Miséricorde qui coule à flots sur ta misère...

Au « Pain vivant » qui t'affame et t'attire.

A l'Amour trois fois Saint qui t'a faite « Hostie »...

Viens, n'aie pas peur. Je suis si bon !

Plus tu le croiras, plus Je pourrai l'être...

Je ne suis pas difficile, et qui peut sonder mon Indulgence pour les pures misères qui s'abandonnent à mon Amour Sauveur ?...

Aime-Moi chaque jour comme tu pourras et chaque jour tu auras contenté mon Cœur...

Puis-je mieux dire pour te donner confiance ?...

 

 

n'ayons pas peur de nous approcher du Seigneur , venons avec ce que nous sommes , donnons Lui tout ce que nous sommes , Il prends tout , et changera nos pierres en diamants .... 

Jean-Claude Gianadda-Trouver dans ma vie ta presence

4° JOUR

Quatrième jour : Viens te livrer

Je suis la Sainteté même.

Qu'il a été tendre mon « Grand pardon » d'hier (la confession)...

Mes Plaies bouillonnantes ont coulé et Ma Blessure sacrée s'est dilatée pour livrer passage à l'abondance de mes Miséricordes...

Ton passé de faiblesses n'est plus qu'un vide, purifié par  les eaux brûlantes de mon Amour Sauveur...

Plus de taches, ni de poussières, tu n'as plus que les traces de Mon Sang Rédempteur !

Ma pauvre petite, aie confiance.

Aujourd’hui c'est avec un Cœur qui se fend d'amour que je te redis : Je t'aime !...

N'est-ce pas que tu Me donneras de la « Sainteté de vocation » à ma « Sainteté d'amour »?...

Je te prêterai ma Puissance, pour être généreuse pour Moi, comme Je l'ai été pour toi...

Tu es habituée aux largesses de mon Amour, rien ne peut te surprendre de la part de mon cœur

 

Venons avec confiance dans les bras de ce Père si bon . 

Il est le seul saint , Il peut tout nous donner si nous nous offrons sans réserve à Son Amour . Cela n'est pas simple de s'abandonner . 

Prenons le temps dans notre prière de nous livrer à Lui, gratuitement , juste parce que c'est Lui et qu'Il nous aime .

Taizé Song - In manus tuas, Pater

5° jour

 Cinquième jour : Viens t'unir

Je suis ton époux divin.

L'époux fidèle de ta pure misère...

L'époux jaloux de ton pur amour...

L'époux de sang de ton cœur immolé...

L'époux bien-aimé de ton âme-Hostie...

Il y a bien longtemps que ton regard a rencontré Mon Regard...

Que ton cœur a compris mon Cœur !...

Il y a longtemps que Je t'ai choisie pour Moi tout seul ; depuis, c'est l'intimité...

Aujourd’hui nos vies se confondent ; nous sommes fusionnés...

Je ne t'ai pas donné de déceptions n'est-ce pas ?

Je t'ai comblée de mes Miséricordes et de preuves évidentes de ma prédilection.

(Résolution).

Viens te livrer par mon Cœur  à mon Absolu Vouloir, afin que Je puisse le réaliser absolument en toi.

Pour que la « Petite Victime » immolée par l'Amour, soit une « Petite Victime consumée dans l’Amour » ; vis de Moi continuellement par le souvenir et par l'union.

  

 

" aujourd'hui si nous entendons sa voix , ne fermons par notre coeur" Ps 94

livrons nous à l'Amour qui nous cherche .  laissons Le entrer Lui qui frappe à la porte de notre coeur comme un mendiant . 

 

Pour l'amour de l'Amour - P. Michel-Marie Zanotti-Sorkine

6° Jour

 Sixième jour : Viens Me ressembler

Tu es mon épouse, Ma « Bien-Aimée »,

Mes grâces t'ont fait du bien : Tu comprends Mon Doux Cœur percé...

Tu ne M'as pas donné de déceptions :

Tu M'as donné toute ta confiance et ton amour...

Moi aussi, J'ai senti ton cœur !

Tu Me ressembles enfin, mais pas encore assez...

Veux-tu maintenant Me ressembler de très prés pas  le Cœur ?

Laisse-Moi te continuer Mes traits de ressemblance.

Je ne te ferai pas de mal !...

Ma croix a fini son œuvre, Je ne travaillerai plus qu'avec mon Cœur le fond de ta misère ouvert au continuel débordement de ma « Blessure sacrée »...

Ma « Source de Vie », elle est à toi et à combien de titres ?...

Sois pleine de Moi, pour que rien ne puisse entrer en toi...

Tu vas Me tenir « au chaud » n'est-ce pas ?

Et Me laisser encore tout prendre pour les besoins de mon Amour Jaloux !...

Jette tout dans ma « Miséricorde », c'est là que  Ma Sainteté recueillera les actions de ta misère, pour les unir aux œuvres divines de Mon  Amour Sauveur. 

Glorious- Je t'aimerai

7° jour

Septième jour : Viens me consoler

Tu es mon hostie.

Tu as du cœur, Je t'en ai donné.

Mets-en la délicatesse au service de ma « Grande Douleur ».

Je t'aime beaucoup, crois-le beaucoup pour Me faire du bien…

Immole-toi chaque jour avec Moi et de toute façon...

J'ai besoin de ce dur sacrifice jusqu'à ton dernier soupir…

Ouvre ta misère au soulagement de mon Amour déçu ?...

On Me fait tant de peine à Moi qui ai tant de cœur!...

Je souffre beaucoup de mon Cœur transpercé, gonflé, repoussé...

Il me pèse, Il a besoin d'être puisé...

Les refus Le torturent, les retards Le désolent...

Tu vas Me dire que Je me plains toujours ?

Mais c'est afin que tu Me doubles la compassion et l'amour de ton cœur !...

Tu sais bien que les délicatesses sont de doux soulagements aux déceptions de mon Amour ?...

J'ai besoin que l'humilité  de ton cœur Me console de ma « Grande Douleur »...

Parle-Moi de mon Amour et de mon « Martyre » !

On Me parle tant de soi et si peu de Moi !...

Veux-tu bien que Je reste continuellement auprès de ta misère ?...

Ce n'est pas pour te consoler : c'est pour partager avec elle mes douleurs divines, et Me soulager au sein de ton amour souffrant des déceptions du Mien.

 

  

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face - Vivre d'amour

8° jour

Huitième jour : Viens me glorifier

Tu as Mon cœur. Oh ! oui, tu l'as. Et depuis que ton âme d'enfant en a compris l'amour...

Tu l'as avec le Sang de Ses Divins Mérites...

Avec le Feu de Son pur Amour...

Avec le Trésor de Ses meilleures grâces...

Pouvais-tu t'en passer, toi la faiblesse et la pauvreté même ?...

Toi, pauvre petite misère grelottante, exilée, affamée ?...

Et Je te l'ai donné aussi pour Moi...

Tu n'aurais pu M'aimer comme Je voulais, ni comme J'en avais besoin !...

Mais avec ton cœur fondu dans le foyer du Mien, tu ne peux plus Me donner un atôme qui ne soit, ou lavé dans mon Sang, ou enrichi des biens de Ma Vie de Sauveur...

Glorifie-Moi avec Mon Amour et Ma Grâce…

Avec ta confiance, ton abandon, ton union incessante aux vertus de Mon Cœur...

Quand on est sur la terre, il faut chaque jour se rapprocher du ciel !

Nous nous sommes donnés notre cœur et nous ne nous le sommes jamais repris !

Aimons-nous bien.

"VIENS, SUIS-MOI" - les moines de Béthleem

Date de dernière mise à jour : 07/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×